Domaine Expérimentale de Vassal (INRA)

Ce billet, un peu plus intello, un peu moins léger va traiter du travail de L’INRA au Domaine de Vassal de Marseillan.

Cet article peut intéresser certains Vignerons qui aimerait revoir dans leurs parcelles des vignes d’avant, des vignes disparues par la mondialisation des goûts et la facilité de travailler certains cépages plutôt que d’autres (ce qui est tout à fait compréhensible, le labeur de la vigne est déjà tellement compliqué…).
Car le domaine de Vassal envoie n’importe quel pied de vignes aux professionnel viti-vinicole gratuitement sur simple demande. Alors si vous voulez reconstitué une parcelle avec de vieux cépages n’hésitez pas à les contacter!

Alors, le domaine de Vassal se situe à Marseillan près de Sète sur le long du littoral. C’est une collection nationale et internationale de Vignes appartenant à l’INRA (institut national de la recherche agronomique), ce centre permet la conservation, la caractérisation et la valorisation de la biodiversité de la vigne.

Présentation en Image :

Une autre vidéo présentant le problème de la mondialisation et homogénéisation des goûts pour la diversité des Vignes.

Un peu d’histoire…

À l’initiative du projet se trouve G. Foex dès 1876 qui commença une collection ampélographique à l’école d’Agriculture de Montpellier. La création de ce département de recherche a aussi était élaboré pendant la crise phylloxérique « pour permettre de trouver une solution durable à cette catastrophe ». Elle fût continuée et agrandie ainsi que délocalisé à Marseillan vers 1950 par le Professeur J. Branas, le domaine de Vassal fait maintenant 27ha et 10 personnes y travail à temps plein.

Un sol « magique »

Cette unité expérimentale étant située sur cordon littoral sableux (appelé lido), le sable est dunaire et d’origine marine avec très peu d’argile, dans ce milieu le Phyloxera et le Xiphinema index vecteur du court-noué ne peuvent pas se déplacer ! Vive les vignes franche de pieds (sans porte greffe!) ;)
Cela à donc l’avantage qu’il n’y a pas de transmission des maladies d’une souche à une autre!

Ici le principal fléau des vignes sont… Les lapins ! Qui dévorent les pied de façon vorace, il en reste plus rien regardé plutôt :

Des recherches de conservations

Ici on à mis une méthode de conservation dans l’azote liquide du pollen et des pépins une étude va même permettre d’ici quelques années la mise en place de la conservation des bourgeons latents.

Une énorme collection… La plus grosse mondiale !

On y trouve environ 7000 introductions de matériel végétal. Avec :

Matériel sauvage : Vitiacées, vitis d’origine américaine et asiatique, vitis vinifiera sylvestres.
Matériel cultivé : plus de 2500 vitis vinifiera sativa.
Matériel issu de croisement interspécifiques : des hybrides producteur direct et des portes greffes.
Matériel issu de la création variétale : nouveaux cépages créer à des fins d’études génétiques.

Pourquoi une telle collection ?

C’est un patrimoine culturel incommensurable, plusieurs espèces qui sont maintenant à Vassal ont disparues du vignoble mondial. C’est donc une immense réserve génétique et il serait maintenant impossible de refaire la même collection.
Toute cette réserve de gènes permet d’être une ressource génétique pour l’amélioration variétale des futures générations (lutte contre de nouvelles maladies du vignoble, changement de goût du consommateur, évolution climatique…), ainsi l’INRA « valorise ses obtentions expérimentales au travers au travers de programmes innovants tels que « les vins faibles en alcool » et les jus de fruits ».

Cette collection permet de résoudre certains problèmes d’identification grâce « à la comparaison et l’étude des génotypes, qui ne peut se faire de façon fiable que si toutes les espèces sont regroupées dans un même lieu. »
Cet endroit représente un vrai lieu de formation autant pour les professionnel que pour le public qui veut en savoir plus sur le matériel végétal. Ce lieu est continuellement enrichie depuis plus de 130 ans !!
C’est un domaine expérimental qui travail avec des conservatoires et des scientifiques du monde entier de la filière viti-vinicole, chaque années plusieurs centaines de variétés sont expédiées à travers le monde!

Caractérisation et base de donnés

Chaque nouvelles espèce introduite est caractérisée : description ampélographie, observation phonologique, estimation de leur intérêt potentiel, photographies, estimation du potentiel technologique, évaluation de l’état sanitaire, empreintes génétique… Et j’en passe…

Tous ceci est garder dans une base de donné accessible sur internet à l’adresse : http://bioweb.ensam.inra.fr/collections_vigne/

 

Création de nouvelles variétés de raisin de cuve et de table

Plusieurs objectifs sont liés dans la création de ces nouvelles variétés : adaptation aux régions viticoles françaises, résistances aux maladies de la vigne. Pour les raisins de table : facilité culturale, apyrénie (sans pépins), attrait visuel, saveurs muscate, précocité, bonne conservation tout au long du circuit de commercialisation…

Plusieurs cépages connus tel que le Danlas, (blanc), l’Ora (blanc), le Danuta (blanc), le Caladoc (Noir) ou encore le Marselan (noir) ont était créés au Domaine de Vassal :) Et j’en ai passé beaucoup !

Source : INRA Vassal
Merci à Blais Genna du Domaine de Vassal pour toutes les explications et cette superbe visite.

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *