Le Champagne (Épicuvin)

J’ai enfin participé à mon « vrai » premier salon sur le vin Épicuvin à Fabrègues près de Montpellier.
À mon arrivée, j’ai assisté à un atelier goût : « tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le Champagne sans jamais oser demander ».
Voilà qui s’annonce bien, parce que à part boire un verre au moment de grandes occasions, ou de fête le Champagne m’est totalement inconnu…
Bon et bien j’en ai profité pour faire quelque recherche à propos du champagne, en tout premier qui en est à l’origine ?
Mythe, légende ou réalité, mais l’histoire veut que se soit un moine bénédictin du Languedoc, Pierre Pérignon, plus connu sous le nom de Dom Pérignon à importer de Limoux la méthode de prise de mousse dite « champenoise » ; au monastère d’Hautvillers près d’Épernay. C’est aussi lui qui a eu l’idée de mélanger plusieurs cépages de millésimes différents.
Dernière pub Dom Pérignon en hommage à Andy Wharhol

Alors, petit rappel le champagne c’est fait comment ?
Ode au champagne
Le champagne est-il un vin, « normal » ? D’ailleurs est-ce un vin ? Bien évidemment que oui, mais c’est d’abord et avant tout un synonyme de plaisir de joie et de fêtes ! Est ce qu’une telle débauche à lieu autour d’un autre vin ?
 Louis Orizet a écrit : « Parler champagne c’est convoquer dans notre souvenir les jours heureux dans notre vie. Il est de toutes les fêtes. Il est la fête. D’où lui vient cet immense prestige ? Et pourquoi les hommes l’ont-ils choisi pour célébrer leurs joies ou marquer les étapes de leur destin ?
En vérité, il n’y a là rien de conventionnel pas plus qu’une conjoncture particulière d’où naissent les traditions. Non ! Le succès du Champagne  procède d’une adhésion spontanée de l’homme aux manifestations extérieures de ce vin exubérant. Il a été créer pour la joie, parce qu’il la personnifie : par l’explosion de son bouchon, la turbulence de sa mousse, le panache de son feu d’artifice de bulles. Cette légèreté, cette grâce, le palais la confirme fortifiant notre sentiment de plaisir. Quant à notre être entier, docile à d’aveugles fonctions biologiques, il éprouve une telle stimulation qu’il bombarde nos centres affectifs d’un joyeux faisceau d’images d’allégresses. »
Quelques réponses aux questions que l’on peu se poser sur le Champagne

Quelques infos de plus
Il faut savoir qu’un Champagne, se déguste mieux dans un verre à vin classique que dans une flûte, car dans le verre à vin classique il permet de faire ressortir tous ses arômes, « il s’ouvre ». D’ailleurs il peut se carafer ce qui lui donnera des arômes plus présent en bouche, mais avec une perte d’effervescence.
La dimension des bulles correspond au travail en cave, leur finesse et leur grand nombre est un gage de qualité.
Le Champagne rosé peut être issue de rosé, mais il peut aussi être issu d’un mélange entre vin blanc et vin rouge, c’est la seule AOC qui le permet !
Un champagne se conserve mieux et sera bien plus meilleur conservé dans un magnum.
Pour ce qui est de l’accord, le Champagne se boit en apéritif ou pendant le repas mais pas en dessert.
Et pour la fin une petite note de lexique : un Champagne pommadé est un Champagne un peu trop sucré ou une impression de sirop réside dans bouche après l’avoir bu.
Dégustation
« Grand millésime 2000 » de la maison Gosset, en vente depuis 6 mois dégorgé il y a un ans ; c’est un vin qui joue sur la subtilité et l’élégance il est sur la finesse et la fraîcheur. Il a des arômes naturels comme le grillé, le brioché mais aussi l’abricot et le miel. J’ai eu la chance de le déguster avec un foie gras et c’est vrai qu’un dialogue peu apparaître entre les deux avec le gras du foie gras et la fraîcheur du champagne…
J’espère vous avoir éclairé sur le champagne grâce à ces quelques informations succinctes  et aussi vous avoir donné envie de faire danser vos papilles sur le rythme endiablé mais pour autant élégant de ces belles bulles de Champagne.

2 Comments

  • Nina dit :

    Bonsoir!

    Tout d’abord merci d’être venu faire un tour sur mon blog, et de me féliciter sur la seule vidéo que je n’ai pas faite… C’est vrai que Dom Pérignon a plutôt un bon système de com’,et qui plus est dans l’air du temps…

    Après pour ce qui est de la dernière vidéo, étant novice je ne peux juger aussi fermement que vous les propos que j’ai recueilli sur le salon, je ne fais que transmettre l’information, tout en essayant de rester le plus juste possible dans mes propre recherche à l’écris.

    La personne qui affirme ce qu’il y a dans la liqueur d’expression est le représentant de la maison Tribaut-Shloesser Christophe Caillaud qui à beaucoup travailler en Champagne.

    Pour ce qui est du prix et de la bouteille lié à la « qualité » du Champagne, chacun étaient d’accord sur le fait que l’on pouvait trouver de la très grande qualité chez un petit producteur,et que se soit chez un petit producteur ou une grande « marque » de Champagne, de manière générale une bouteille très couteuse se gardait plus longtemps.

    Les personnes animant cette rencontre étaient donc Christophe Caillaud, l’autre personne à gauche étant le représentant de la maison Gosset et l’animateur étant le président de l’association épicuvin : Daniel Roche c’est un Sommelier-conseil pour l’Hôtel des Ventes de Montpellier, spécialiste de la dégustation, il anime aussi une émission sur france bleu Hérault.
    C’est pour cela que, je me suis permise de faire un minimum confiance à ces personnes.

  • Vincent dit :

    Bonsoir,
    La vidéo « Wharhol » est vraiment sympa. L’explication énergique qui suit n’est pas trop mal faite et plutôt en accord avec la réalité du Champagne. Pour la dernière, on va d’une certaine satisfaction en entendant des points de vue tout à fait acceptables à une réelle indignation, une vraie colère dirait-on en entendant certaines choses. Du Rhum, du miel et pourquoi pas du sirop d’orgeat pendant qu’on y est ? Plus une bouteille est chère, plus elle se conserve… En dessous de 20 €, chez un petit producteur, on ne pourrait pas avoir une bonne capacité de garde ? Bref, bien et pas bien du tout en même temps, on en aurait mangé une douelle !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *