Le Vendredi du vin 33 ! Croquez, l’essentiel est de Fondre ^^

Pfiooooo, aujourd’hui je m’y prend vraiment en retard !

Bref, rattrapons ça et allons faire un voyage dans le coeur d’un  moelleux au chocolat grâce à Madame C’rock  .


Difficile de trouver par où commencer ; toute une épopée épique pour trouver de quoi et comment parler de cet accord… Parce que même si j’apprécie énormément les 2 comment les associés est un exercice complet :)


Alors vais – je devoir faire une multitude de tests pour trouver un accord parfait, un mariage entre un Vin « x » et un chocolat « y », ce qui sans aucun doute me reviendrais à m’enivrer jusqu’à la lie et le tout couronnée par une crise de foie?
De toute manière, je manque de temps, pour faire la victime d’un festin gargantuesque où une rivière de chocolat coule à flot…
De toute manière je ne veux pas ressembler à ce pauvre Augustus Gloops dans Charlie et la Chocolaterie!


Restons donc plus rationnel sachant que maintenant j’ai déniché une caviste super génial Fabienne qui vous accueille « Au petit grain »   4 rue de la Carbonnerie à Montpellier, Autant m’en remettre à elle et éviter la crise de  foie qui m’aurait empêché d’écrire cet article!


Après lui avoir fait part de mes attentes d’association vin et chocolat tout en restant dans l’originalité elle m’oriente vers la « Dive bouteille » comme nous dirait notre cher Rabelais.
Ce sera « Sugar Baby Love » du Domaine de la  Marfée à Murviel les Montpellier, j’adore le nom, j’adore la bouteille, j’adore le concept. Un vrai coup de foudre?


Tiens d’ailleurs ça me fait penser (forcément!) à la chanson des Rubetes et de cette petite vidéo croisée sur Youtube…





En revanche pour ce qui est du prix… Mon porte monnaie d’étudiante est moins emballé… Mais bon quelque fois quand on aime on ne compte pas :)


J’aimerais faire plus amples connaissances avec ma nouvelle acquisition avant qu’elle me fasse découvrir son accord parfaitement chocolaté. 


Le propriétaire du Domaine de la Marfée Thierry Hasard est un fondu (et c’est le cas de le dire!) de Biodynamie il se présente d’ailleurs comme « un passionné de vins depuis toujours, néo-vigneron depuis 1993 et heureuse victime d’un coup de foudre pour le terroir d’exception de Murviel et de l’appellation St Georges d’Orques ».
Son domaine fait 9 hectares sur des coteaux ensoleillés et d’après lui « la finalité n’est pas le bio ou la biodynamie mais la qualité du vin »! Son cépage majoritaire est le Mourvèdre mais il y a aussi du Grenache, de la Syrah, du Carignan…


Sugar Baby Love est un vin issu de raisins passerillés (Passerillage: dessication naturelle des baies de raisin sur souche ou sur paille, afin d’obtenir une vendange au taux de sucre élevé) récoltés en 2003 après l’équinox de l’automne. Il a par la suite était vinifié et élevé sans souffre pendant 7 longues années en fût.


Ce vin SugarBabyLove est d’un rouge foncé noir avec des reflets orangé à marron qui traduisent son âge déjà avancé… Au nez c’est une explosion de Saveurs qui s’enchevêtrent une à une avec des notes de Rancio, de café, de Chocolat amer ( bon début!) suivit de noix, de fruits rouges très mûrs, de tabac, d’ailleurs cet arôme me fait voyager dans mes souvenirs de jeunesse ; quand quelque fois je humais un cigare de mon père fraîchement sorti de sa petite boîte… Pour finir avec des notes d’amende, de foin coupé et de miel… Je suis partie ailleurs, sur ma planète où ce verre de vin et mon imaginaire ont une place de choix. Mais continuons car ici le chocolat doit trouver sa place! 


En bouche il est tout autant surprenant car il semblait avoir annoncé une bouche en douceur peut être un peu lourde… Mais non ce n’est pas le cas il est d’une grande fraîcheur en bouche, vif et même étonnamment jeune, ensuite cette vivacité fait place à la douceur et aux arômes légèrement boisés, vanillé voir même quelque peu épicé mais tout dans une très grande subtilité puis en fin de bouche des arômes de fruits secs comme un gros abricot sec et de fruits à l’alcool se mélangent. C’est un vin très évolutif gourmand et qui est comme une caresse suave en bouche, très peu tannique et d’une bonne longueur…


Alors pour le chocolat Je suis allée le chercher en bas de chez moi chez mon boulanger artisan chocolatier et je prend un morceaux de chacun de ces chocolats… Maintenant c’est l’heure du test Le moins concluant fût avec un chocolat au lait et aux noisettes entières le chocolat un peu trop sucré par rapport à la finale subtile du vin remporte sur lui et le chocolat me fait pensé à un éléphant qui vient écraser le vin au lieu de lui tenir la main…


Un second test s’avère être parfait avec un morceaux de chocolat très noir parsemé de quelques morceaux de nougatines ce mélange est parfaitement harmonieux les résidus de vivacité du vin accompagne avec douceur ce chocolat noir qui fait exploser ses notes cacaoté et amer! Les petits morceaux de nougatines font eux aussi leurs boulot et font ressortir les arômes de fruits secs…  Un moment presque magique.

 Bon trop de travail et de concentration je vais lentement me glisser dans ma frénésie chocolatée et vinique pour m’abandonner aux bras de la gourmandise…






Source  Pour la petite bio de M. Hasard : Le blog de Saint Georges d’Orques

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *