Les appellations, les Bordeaux (avec modif 2012)

Son vignoble compte environ 110 200 hectares en 2011. C’est une région qui est donc divisée en 20 dénominations pour ce qui est de la part de la production vinicole ; les cépages varient selon où on se trouve.
Les 3 régions productrices de grands crus de vins rouges sont :

1) Le Médoc, 2) Graves, 3) Saint-Émilion et Pomerol.

La région du médoc est la plus importante des 3 régions elle concentre les « châteaux » les plus réputés!
Le Médoc et les Graves sont regroupés sous le nom de « rive gauche » c’est à dire la région qui se situe à l’Ouest de la Gironde. Le cépage majoritaire est le Cabernet Sauvignon.
La région de Saint-Émilion et de Pomerol, est donc celle située à l’Est et a donc le nom de « Rive Droite »; ils sont à base de mélange de Merlot et de Cabernet Sauvignon.

Les vins de la Rive Gauche sont riche en goût, épicé avec une forte teneur en tanins et en acides.
Les vins de la Rive Droite sont à maturité rapide, ont plus de corps et sont plus moelleux que ceux de la Rive Gauche.

La règle des apellations est assez simple si elle est prise méthodiquement ; tout d’abord il est simple de retenir que « plus la région est vaste, plus le vin est ordinaire ; plus elle est petite plus la qualité de sa production est élevée ».
Les bouteilles qui porteront une inscription « appellation village », ou le nom d’une dénomination comme « Haut Médoc », sont plus réputées que celles où il n’y aura que le nom de « Bordeaux ».

À l’exposition Universelle de Paris de 1855, la chambre de commerce et de l’industrie (CCI), décide qu’il serait plus facile de comprendre les appellations pour la clientèle étrangère, si elles étaient exprimées en chiffres. Les courtiers en vins de Bordeaux qui devaient créer cette classification choisirent pour modèle la région du Haut Médoc (car le Médoc est divisé en 2 la région du Médoc et du Haut Médoc) qui regroupe beaucoup de grands crus.
Prenant en compte de nombreux facteurs tels que le prix, la réputation, la qualité de la terre… 58 châteaux (maintenant 61) parmi 500 furent choisis et répartis en 5 rangs de cru. Puis, 247 châteaux étant pour autant eux aussi une valeur sûre, obtinrent l’apellation « cru bourgeois« .

Il faut être conscient que les classements de Bordeaux sont dûs à la propriété, c’est à dire qu’une propriété ayant par exemple 5ha en 1855 et classé en premier cru peut à l’heure actuelle posséder un nombre d’hectares plus important et toujours être en premier cru classé.

Classement de 1855 (Classement non renouvelé à l’exception de 1973)

Réalisée par Jeff Koons

1- PREMIER CRU (5 ch.) :
Château Latour (Pauillac),
Château Lafite Rothschild (Pauillac),
Château Margaux (Margaux),
Château Haut-Brion (à Pessac (seule exception car produit dans la région des Graves et non du Médoc)),
Château Mouton Rothschild (Pauillac – élevé au rang de premier cru en 1973)

2- SECOND CRU (14 ch.)

3- TROISIÈME CRU (14 ch.)

4- QUATRIÈME CRU (10 ch.)

5 – CINQUIÈME CRU (18 ch.)

6- CRUS BOURGEOIS (247 ch.)

Classement de 1855 – Sauternes et Barsac
(les blancs furent limités aux Sauternes et Barsac (liquoreux))

1- PREMIER CRU SUPÉRIEUR : Château d’Yquem (Sauternes)

2- PREMIERS CRUS (11 ch.)

3-  DEUXIÈMES CRUS (15 ch.)



Appellation de la région de Saint-Émilion
(créé en 1954 modifié en 1996 et en 2012)

1- GRANDS CRUS DE CLASSE A (2 ch. Château Ausone et Château Cheval Blanc + en Septembre 2012 : Château Angélus et Château Pavie )

2- GRAND CRUS DE CLASSE B (15 ch. dont 4 entrées en 2012)

3- GRANDS CRUS CLASSÉS (64 ch. dont 9 entrées en 2012)

4- GRANDS CRUS (plusieurs centaines de châteaux)

Apellation de région : Les Graves

Ce classement des vins de Graves a été effectué en 1959 sous l’impulsion d’André Lurthon.
Il n’y a pas de classification ! Leurs crus sont limités au nombre de 16, avec à leur tête le « Château Haut-Brion » et « La Mission Haut Brion« .

Ce système d’apellation donnant un ordre d’idée des prix, du goût et de la qualité est parfois faillible, avec comme exemple Le château Pétrus et Le Pin en Pomerol.

Classement Saint-Émilion 2012 en détail

Premiers grands crus classés A
Château Ausone
Château Cheval Blanc
Château Pavie (entrée 2012)
Château Angélus (entrée 2012)

Premiers grands crus classés B
Château Beau-Séjour Bécot
Château Beauséjour (Duffau-Lagarrosse)
Château Bélair-Monange (Le Château Magdelaine a fusionné avec)
Château Canon
Château Canon-La-Gaffelière (entrée 2012)
Château Figeac
Château La Gaffelière
Château La Mondotte (entrée 2012)
Château Larcis-Ducasse (entrée 2012)
Château Pavie-Macquin
Château Troplong-Mondot
Château Trottevieille
Château Valandraud (entrée 2012)
Clos Fourtet

Grands crus classés
Château l’Arrosée
Château Balestard-La-Tonnelle
Château Barde-Haut (entrée 2012)
Château Bellefont-Belcier
Château Bellevue
Château Berliquet
Château Cadet-Bon
Château Cap de Mourlin
Château le Châtelet (entrée 2012)
Château Chauvin
Château Clos de Sarpe (entrée 2012)
Château la Clotte
Château la Commanderie (entrée 2012)
Château Corbin
Château Côte de Baleau (entrée 2012)
Château la Couspaude
Château Dassault
Château Destieux
Château la Dominique
Château Faugères (entrée 2012)
Château Faurie de Souchard
Château de Ferrand (entrée 2012)
Château Fleur-Cardinale
Château la Fleur Morange (entrée 2012)
Château Fombrauge (entrée 2012)
Château Fonplégade
Château Fonroque
Château Franc Mayne
Château Grand Corbin
Château Grand Corbin-Despagne
Château Grand-Mayne
Château les Grandes Murailles
Château Grand-Pontet
Château Guadet
Château Haut-Rocher
Château Haut Sarpe
Château Jean Faure (entrée 2012)
Château Laniote
Château Larmande
Château Laroque
Château Laroze
Château la Marzelle
Château Monbousquet
Château Moulin du Cadet
Château Pavie-Decesse
Château Peby Faugères (entrée 2012)
Château Petit Faurie de Soutard
Château de Pressac (entrée 2012)
Château le Prieuré (entrée 2012)
Château Quinault l’Enclos
Château Ripeau
Château Rochebelle (entrée 2012)
Château Saint-Georges (Côte Pavie)
Château Sansonnet (entrée 2012)
Château la Serre
Château Soutard
Château Tertre Daugay
Château la Tour Figeac
Château Villemaurine
Château Yon Figeac
Clos des Jacobins
Clos la Madeleine (entrée 2012)
Clos de l’Oratoire
Clos Saint-Martin
Couvent des Jacobins

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *