Les saisons de la Vigne

Oui, une des premières choses à savoir à mon goût ! Que se passe t-il pour la vigne selon les différentes saisons? (car mis à part le temps des vendanges… je n’y connaissais pas grand chose…)

Hiver
Le mois de Décembre est synonyme de long repos pour la vigne. Le vigneron ne va pratiquer que la taille sèche qui consiste à éliminer plus de 80% des sarments apparue l’année précédente. Car il faut discipliner la vigne qui est à l’origine une liane. Le vigneron ne doit conserver que le nombre de bourgeons souhaités, car, pour une meilleure vendange, il doit y avoir un bon équilibre entre quantité et qualité.
 À mi-mars, ce travail s’achève et la vigne sort de son sommeil hivernal pour entamer son cycle végétatif.

Printemps
Synonyme d’éclosion des bourgeons et pousses de nouveaux rameaux ! Le labeur du vigneron prend alors tout son sens, et il doit veiller sur le bien être de ses vignes jusqu’à la vendange prochaine. Cela consiste à la lutte contre les parasites, les nuisibles, les maladies, les aléas du climat…
Le mois de Mai correspond à la floraison, et la pollinisation (elle est hermaphrodite, donc elle s’autopollinise !!)
Ensuite, la nouaison, environ le tiers des fleurs se transforme en petites baies vertes. Quelques semaines plus tard, la véraison, les petits fruits grossissent s’assouplissent et se colorent ! Le grain de raisin naît, et en quelques heures tout son métabolisme  change, il se charge en sucre et l’acidité diminue. Plus qu’un mois et les fruits auront atteint leurs maturités.

Été
Le temps des vendanges ! Le choix de la date est très important vendanger trop tôt la teneur en sucre ne sera pas suffisante et vendangé trop tard, le taux d’acidité ne sera plus intéressant. La vendange reste une affaire d’Homme avant tout, car ce sont les meilleurs en termes de choix des grappes face aux machines, qui ne savent pas trier et donc en tirer le meilleur de la vigne.

Automne
La Vinification, en quelques jours le jus de raisin se transforme et donne alors un breuvage nouveau, grâce à l’action des levures présentent sur la pellicule (peau du raisin) elles transforment le sucre en alcool. Pasteur fut le premier à découvrir ce mécanisme, appelé : fermentation alcoolique. Cette réaction dégage du CO2 et de l’énergie, formant alors une mousse chaude, le marc, qui se situe à la surface des cuves.
De nos jours, la période de la vinification est un moment très maîtrisé, les levures sont sélectionnées, ainsi que la température, l’oxydation peut être bloqué et les bactéries inhibées par l’addition d’anhydride sulfureux. Le hasard ne trouve donc plus trop sa place lors de la vinification.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *