Marquis d’Alesme : Le réveil d’un bel endormi

Le Château Marquis d’Alesme (AOC Margaux – Médoc) classé 3ème grand cru en 1855, logé au cœur du village éponyme, se réveille de 3 longues années de travaux pour créer un lieu convivial, réceptif mais surtout un outil de travail aussi beau que fonctionnel. Tout ce labeur ne serait rien sans la famille Perrodo qui racheta la propriété en 2006 et qui depuis, s’emploie à redonner toute sa splendeur à cette propriété créée au XVIème siècle.

Les Hommes qui ont construit le Marquis D’Alesme

Les premiers vins du Château du Marquis d’Alesme sont enregistrés en 1616. Il est ensuite racheté par un hollandais : Jean Beker-Terrllink qui n’a pas pu s’empêcher de rajouter son nom à la propriété. Le château devient Marquis d’Alesme Becker !

On avance maintenant dans le temps et on arrive en 2006 quand le propriétaire du Château Labégorce, Hubert Perrodo décide de racheter l’ensemble de la propriété… Sauf le Château en lui même ! Il a donc acquis les 15ha de vignes, l’ensemble du matériel de production, le droit à l’image du Château et de l’utilisation du nom.

Malheureusement, il décède quelques mois plus tard et c’est donc sa fille, Nathalie Perrodo-Samani qui se retrouve propriétaire du Château. Elle s’entoure des meilleurs avec entre autres Michel Rolland comme œnologue conseil et Marjolaine Maurice de Conink en temps que directrice générale.

Les rencontres

Le Marquis d’Alesme maintenant refait à neuf, affirme son influence chinoise et a fait de ses bâtiments de véritables œuvres d’arts où chaque détail a son importance comme dans la cuverie où la rambarde de protection rappelle de manière évidente une queue de dragon, symbole de protection.

Le Marquis d’Alesme souhaite maintenant s’ouvrir au grand public et l’accueillir comme des invités uniques, à partir du mois de septembre 2016. Toute l’équipe s’atèle à faire vivre à chaque futurs invités une véritable « parenthèse enchantée » tournée essentiellement sur les 5 sens. Chaque personne pourra découvrir la propriété à son rythme et aura aussi l’occasion de prendre son temps dans un des jardins aromatiques et fleuris de la propriété.

Les vins

Ou plutôt Le Vin. Le Marquis d’Alesme n’a pas de second cru, les raisins qui ne sont pas sélectionnés pour produire du Marquis d’Alesme sont alors déclassés en Margaux générique et vendus sous une autre marque.

Le Marquis d’Alesme en bon vin issu du Médoc, est majoritairement composé de Cabernet Sauvignon (plus de 60% de l’encépagement), d’ailleurs ici quand on parle de la composition des vins, on dit les « Cabs » et le Merlot. Les « Cabs » concernent le cabernet sauvignon, le cabernet franc mais aussi le petit verdot. Le rendement de la propriété est de 45 hl/ha contre 56 autorisés par l’appellation. Qui dit Médoc, dit un sol majoritairement composé de Graves mais aussi Marne et de Calcaire. La cave de production est construite sur 3 étages pour permettre un travail en gravité, avec le moins de trituration des baies.

Le Marquis d’Alesme était un terroir endormi. C’est maintenant un outil magique qui permet de révéler d’avantage le terroir. Nos cuves bois et inox nous permettent de travailler parcelle par parcelle. L’objectif est d’apporter le plus grand soin aux grappes et de travailler le vin et les raisins de manière très lente et attentive – Fabien Raymond (Directeur technique)

Merci à Millésima pour cette jolie invitation 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *