Wine Success Story « Pierre Castel : Le Portrait »

Parce qu’il est bon de connaître les acteurs incontournables du vin, voyons un peu la « Success Story » de la Famille Castel.

Cet homme, Pierre Castel, fils d’immigré espagnol, de son vrai nom « Jesus Sebastian Castel » est à la tête du numéro 3 mondial du vin (leader en France) !

Pierre Castel né en gironde en 1926 (87 ans) de parents immigrés. Met un pied dans le vin par le biais de son père, Santiago Castel, ouvrier dans les côtes de Bourg. Exemple même de l’ascension sociale il a commencé comme « Barricailleur » à l’époque de l’après guerre sur les quais de Bordeaux.
Peu à peu il s’immisce dans la vente de vrac de « gros rouge » vers les colonies Africaines de l’ouest avec ses frères (Marcel, Jean et Angel).

Un « business family » qui prend forme avec la société « Castel Frère » qui va expédier des chargements de vins vers l’Afrique francophone et décide d’embouteiller leur vin dans les grandes capitales telles que : Dakar, Abidjan etc… A cette époque, ils entament la conquête des comptoirs coloniaux, ce qui va devenir une des clés de leur succès.

source : Management Juin 2013

Au sommet de son succès Pierre Castel rachète BGI (Brasserie et Glacières Internationales, Société Camerounaise) en 1990 et devient incontestablement le discret « Monsieur Afrique » des fabricants de boissons avec quasi monopole sur une quinzaine de marchés. (Par exemple c’est le groupe Castel qui embouteille Coca Cola en Afrique). Une des forces de Castel c’est qu’ils négocient directement avec le pouvoir en place et ont donc ainsi leur bénédiction.

Pierre Castel, un homme discret, qui fuit les mondanités, d’ailleurs presque inconnu du grand public. Une vie sans excès, il ne fume pas, n’abuse pas des grands crus se couche tôt…

Et pourtant Castel c’est 2,9 milliards d’euros en CA en 2012, qui a accompagné le développement de la Grande Distribution Française en créant de toutes pièces: Vieux Papes, La Villageoise, Baron de Lestac et qui a racheté La Roche Mazet, Maslesan, Sidi Brahim...

C’est Castel qui rachète en 1988 l’enseigne Nicolas et qui en feront le premier caviste français !

Il faut aussi savoir que ce groupe a su se diversifier énormément car ils ont aussi : hôtels, cliniques, journaux (« Ici Paris » et « spécial dernière »), eau (avec Cristalline, revendu en 2008 pour une plus-value de 900 millions d’euros avant l effondrement du marché), bières, industrie sucrière…

Maintenant, après s’être construit un tel empire ayant pour racine le pays africain, Pierre Castel (peut être avant sa succession) a décidé de s’installer durablement sur le territoire bordelais. Ce virage qualitatif s’est opéré avec le rachat de Beychevelle (Grand Cru classé en Saint Julien) et de Montlabert (propriété en puissance à Saint Emilion).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *